Depuis Kalmar, le pont vers Öland est interdit aux vélos et les bus ne prennent pas les vélos accompagnés d'une charette donc il nous reste le petit ferry "Dessi" pour traverser en 30 min.

Le temps est pluvieux aujourd'hui, des grosses averses alternent avec des éclaircies. Nous nous élançons vers le Sud, sur les petites routes de l'île mi-figue mi-raisin, nous arrêtant souvent pour nous abriter. Au milieu d'un champ, nous découvrons ce mégalithes recouvert d'écriture runique, du Xème siècle, impressionnant. Nous souhaitons gagner la réserve naturelle, Ottenby, dont les paysages arides et désolés ont l'air magnifiques. Première nuit à Kalosta.

Le lendemain nous traversons la steppe "Alvaret", magnifique, des paysages à la végétation si typique, large de 10km, on se régale sur une piste cyclable au petit matin.

Toujours plein sud, on croise de nombreux moulins, des mégalithes de l'âge de fer tournés vers le ciel.

À Eketorp, est reconstituée une forteresse occupée de l'âge de fer jusqu'au Moyen-Age.

Nous arrivons enfin aux derniers confins sud de l'île, dans la plus que belle Réserve Naturelle d'Ottenby. Ici le ciel se marie avec la mer, une phare blanc et noir en marque la limite, des oiseaux en ont fait leur paradis ainsi qu'une colonie d'une centaine de phoques gris et marbrés. On peut les observer grâce aux lunettes prêtées par la ligue de protection des oiseaux. On se s'attendait pas à voir des phoques si près de la côte, se dorer sur de gros rochers nonchalamment. Des vaches noires broutent dans ces pâturages, les pieds presque dans la Baltique, les moutons non loin sont maîtres des lieux.

Bref, la nature à l'état pur. On est conquises et heureuses d'être arrivées jusqu'ici.

Retour en 58km du sud jusqu'au ferry par des petites routes superbes, tranquilles, dans une nature généreuse et bucolique...

Encore de beaux moulins, beaucoup de cultures de céréales et de pommes de terre. A 14h, on se retrouve à Kalmar devant le beau château.